Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 06:21

 

 Voici un peu de lecture ...

Le principe de cette rubrique de mon ancien blog sur Orange était qu'à partir d'une photo prise par moi même et d'un début de texte que je donnais ( en vert ) , que chaque blogueurcontinu cette histoire au fil de leur imagination .

Le résultat de cette écriture à plusieurs mains ,  l'évasion des mots à partir d'une photo était plutôt surprenante et réussis à mon avis ...

Voici, ici , la 5 ème histoire de cette série .

 Bonne lecture !

 

LIRE  Regard 'Imagine 1    Regard 'Imagine 2  Regard 'Imagine 3 

Regard 'Imagine 4    

 

 


 

 

             
                                                   

REGARDE ET IMAGINE une histoire ... ( 6 )

Au réveil , il me semblait encore sentir la fraîcheur des vagues sur mes pieds , la douceur du sable se dérobant entre mes orteils , des sensations si présentes qu' entre veille et sommeil tout se mêlaient ...



Un rêve dont les moindres détails revenaient à mon esprit !Mais, quel dommage, je devais remettre mes pieds sur terre et revenir dans la réalité, partir au travail ! Mais, comme je suis optimiste, je sais que je reprendrai, dès que possible, la route de la mer pour retrouver les délices de tous ces moments inoubliables et qui pourront se réaliser bientôt ! 
En sortant de chez moi , la fraîcheur matinale me rappela celle de la brise iodée qui venait à coller mes cheveux durant ce rêve , pourtant l'odeur de la rue emplit désagréablement mes poumons et me ramena sur le chemin du travail que j'avais l'habitude de parcourir à pied . La tête baissée , je marchais d'un pas régulier lorsque ce cris me stoppa net .Des piaillements stridents agressaient mes oreilles , je scrutais le ciel où des mouettes se disputaient : " Tiens bizarre ! d 'où viennent-elles ? Je n'en avais jamais vu ici en ville et à des centaines de kilomètres de la mer ! ". Je restais interloquée  par leur présence mais reprenais aussitôt mon chemin .Les mouettes dans un ballet aérien voltigeaient autour de ma tête , le souvenir de mon rêve me revint , ça paraissait si réel que je sentis la chaleur du soleil me brûlait les épaules .Une vague un peu plus haute que les autres vint à m'éclabousser  , j'éclatais de rire , mon esprit était tellement imprégné de ce rêve que ce que j'avais pris pour une vague était l'éclaboussement impromptu d'un bus passant dans une flaque d'eau ! Les passagers du bus me regardèrent interloqués ! Sans doute qu'il ne comprenait pas ce qu'il pouvait y avoir de drôle d'être éclaboussé de la tête aux pieds par une eau boueuse et polluée  .Effectivement cela faisait plus de quinze jours qu'il pleuvait sans cesse. Les gens avaient la triste mine, le regard gris , happés par leurs inquiétudes et la routine d'un monde sans couleurs . A part les affiches ventant les mérites d'une automobile surpuissante , d'un parc d'attraction et de slip pour hommes hyper moulant, à part ça rien de très excitant sur la route du boulot, je voulais garder en moi le plus longtemps possible cette agréable sensation, ce rêve sensuel, au moins en avoir le goût jusqu'à la pause café de 10h. 
 
Ce matin là , tout était vraiment hors du commun , un passant m'interpella comme dans mon rêve , il me demanda : " Connaissez-vous les horaires de marée ? N'est pas dangereux de se promener sur cette plage -ci ? Je vois que vous aussi , vous êtes mouillé de la tête au pied , impressionnante cette dernière vague ! ". Je le regardais fixement , sans voix , en l'examinant je m'aperçus qu'il était lui aussi trempé et les pieds recouverts de sable . Mon regard se porta sur les miens , et à ma grande surprise les bords de mon pantalon étaient relevés , du sel et sable y étaient collés , je m'empresser de me secouer et de dérouler les rebords de mon vêtement . Le cri des mouettes , l'odeur des embruns se faisaient de plus en plus distincts ..... Que se passait -il ? Cet homme que je reconnaissais à présent pour l'avoir déjà rencontré dans mon songe était bien là , face à moi et attendais ma réponse . Je n'arrivais pas à m'exprimer , tout était si incompréhensible , je parlais mais aucun son ne sortait ... Je repris mon chemin , laissant cet homme immobile sur le trottoir . Mon environnement habituel semblait avoir changé , je me retrouvais comme absorbé par le décors de mon rêve . Pris de panique , je courrais dans un monde souterrain, étaient- ce des canalisations, des égouts ? Un fond d'eau giclait à chaque pas. J'arrivais dans une immense grotte dont les parois scintillaient de mille feux avec un lac émeraude qui en tapissait le fond. Je n'avais d'autres solutions que de plonger pour sortir d'ici. Pris par un tourbillon , je me laissais porter, en apesanteur, sans haut ni bas, loin d'un cauchemar, aux portes de l'Eden, je me laissé bercer par le chant mélodieux des sirènes . Envoûté , immergé par l'ivresse des profondeurs mon corps ne m'appartenait plus . Un homme claqua ses doigts devant mes yeux pour me sortir de mon rêve éveillé . Je sursautais, en face de moi dans le bus cet homme me souriait. ? " C'est le temps qui nous détraque le cerveau ; la nature est malade de nous et souhaite le déluge pour se libérer de nous, nous sommes les nouveaux dinosaures  , Monsieur , les nouveaux dinosaures ! " répéta t' il . Il releva son col et se leva, sans doute allait il descendre à l'arrêt suivant. Je restais quelque peut interloquée par ses propos  et mon songe . Un dinosaure , oui ,sans doute est- ce cela  que j'allais devenir !
S'il ne se passait rien dans ma petite vie , ce rêve serait- il le déclancheur d'un nouveau départ ! L'odeur des embruns me revint au narine , l'eau tiède qui me chatouillait les pieds , la douceur du soleil levant sur ma peau ! Je sortit un bloc papier de mon sac fourre tout et entrepris , chose folle d'écrire : une lettre de démission .

C'est décidé , je mets les voiles ! Adieu ma vie citadine ............................

FIN




Texte inventé à partir de cette photo  par divers blogueurs d' Orangeade  , arrangement texte 2verone , le 25 mai 2008

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by 2VERONE - dans Regard ' Imagine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La nature vous regarde !
  • La nature vous regarde !
  • : Univers photographique de regard multiple sur la Nature déclinée de la Macro au Fisheyes . Un regard pour mettre en valeur les éléments de notre si belle planète : TERRE , AIR et EAU ( Photographies sous-marines )
  • Contact

 

Texte Libre







Regard ' Zen

 

 

 

Je veux être EAU

 

 

 

 

baigner ma peau dans le destin .

 

 

 

 

Je veux être Air ,

 

 

 

 

rester suspendu

 

 

 

 

au dernier soupir .

 

 

 

 

Je veux être Terre ,

 

 

 

 

revenir au recommencement ,

 

 

 

 

à la fin de notre rencontre .

Découvrez la playlist COMPIL COOL avec Diana Krall